Alors j’ai abandonné

Pour Derrel Niemeyer

Un jour, il y a longtemps,
j’ai abandonné.
Je ne me voyais plus
assez fondé à écrire encore,
bien que j’avais fait
mes débuts et ma première publication.

Alors, j’essayais de vivre
simplement et cela m’a rendu
pratiquement fou.

Tout autour de moi
j’ai dévasté, brûlé
ou détruit autrement.

La plage où j’ai fini par atterrir, tout miteux
se trouvait sur une colline à l’intérieur du pays.
Un ami qui y habitait
m’a accueilli,
qui m’attendait
depuis quelques années.

« Je savais qu’un jour tu arriverais
ici dans cet état.
Car tu ne faisais plus ce
pourquoi tu es venu dans ce monde ».

Il m’a servi une tasse de café
ou était-ce du thé? M’ajoutant
un bon conseil ou deux, une adresse et
un numéro de téléphone,

maudit qui soit poète de la sorte.

Et me voilà prêt à me relancer
dans l’orbite autour de ma planète.

celui-ce s'appele même roméo

celui-ce s’appele même roméo

oosterlyncknaakte man gestrand

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s