L’inquotidien

Pour Stijn Tormans

 

Nous ne sautons plus

sur un tram de cheval en route

ni sur un traineau à chiens galoppants.

 

D’un cri strident, les corbeaux

ont quitté le pays et du coup

la neige ne tombe plus.

 

Comme il se laisse raconter

soi disant et en large,

tout en noircissant les pages

des journeaux, matin et soir.

 

Nous sommes heureux

qu’il y a un Stijn pour raconter

et publier l’inquotidien.

 

Comme elle brille, la tour de saut.