Quel temps, quels moeurs

  1. Le vent au compte goutte disperse

ce qui est resté dans l’air

d’une nuit fraîche à travers la galerie.

Très prometteur.

..

Après-midi, il a tut dispersé

nous redescendons au point de départ.

Cela occupe les jours.

.

Et de quoi allons-nous remplir nos estomacs

ou encore nos têtes vides?

J’attends dans la porche

devant une porte fermée.

.

.

  1. Derrière moi, la porte se ferme:

me voilà dans la porche, en attendant

un instant.

.

La chaleur vacillante s’est substituée

à la maison fraîche.

.

Ici, aucun vent ne disperse l’air

prenant à la gorge à travers la galerie.

.

La journée s’arrête.

Mon estomac n’a besoin de rien,

ma tête encore moins.

portail
lege-portiek-het-binnenland-1659325

portiek in Marokko

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s