Autoportrait portable

Je saigne de tout cœur,

je salue de la main,

je mange bouche mi- bée.

 

Je ne grince pas en haletant

mais en prenant l’escalier,

au genou.

Ou bien au pied.

 

Mon ventre tremble fort

de rire ou quand

je me brosse les dents.

Je n’ai pas le cœur

en pierre mais

les gencives.

 

En éjaculant, je gronde.

Alors qu’avant, j’oscillais.

Beckett avec clope verhaeren fume la pipe umberto e michel bartosik wallace stevens

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s