Voici les schémas

la suite d’indignons-nous:

.

La toile se ride un instant.

À moitié endormi, je sors de la tente.

La brise finit par me réveiller.

.

L’eau ici chuchote

à nos pieds

et pas de poisson

avant que nous le sentons mordre.

.

À un rhododendron près

nous regardons

et voyons le sable, désirant l’eau.

Nous avions progressé mais est-ce que nous approchions ? combien de temps encore ? personne ne pouvait répondre, le temps nous avait oubliés.

Aucune trace ne s’y trouve

autre que la nôtre

qui vite s’efface.

Nous voici enfin arrêtés, il s’avérait que nous nous trouvions à un jet de pierre de ce qui aurait pu être un but.

hammam

Même au hammam,

que du sable

sortant de notre corps.

Ultérieurement, nous n’avions aucune destination

que du sable

que du sable

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s