Introduction au cycle  » Un complexe sans pitié sous les yeux »

Quasi tout le monde se souvient ce que l’on nous a fait voir le 11 septembre 2001. Deux ans plus tard, les Ricains, les Américains grands baiseurs semeurs de terreur partout dans la planète, l’incarnation arrogante d’une mondialisation mal comprise qui, selon eux, devrait aller de pair avec un abaissement du niveau de la civilisation, américaine pour commencer, se trouvaient au désert d’Irak pour battre leur seconde guerre du golfe afin d’éliminer leur allié, cruel il est vrai mais quand même, Saddam H., dictateur pour le reste. Ils ont commencé par une prise hostile du café Bagdad. Mais ce n’était pas fini quand Saddam H. a été pendu.

Il en est suivi un trou de quelques milliards de dollar, alors qu’aucune arme de destruction massive n’ait été trouvée; il en est suivi que le jeune Bush a fait un tour de charité et en est revenu bredouille; il en est suivi que le jeune Bush a fait un vol à main armée du véhicule qui maquignonne les crédits hypothécaires; il en est suivi le crash du système financier; il en est suivi que tout le monde paie les pots cassés par les Ricains.

Il en suit maintenant un cycle de poèmes rendant l’occupation du café Bagdad vu de l’intérieur.

bagdad_cafe hermanj

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s