Du côté du mont noir

À l’occasion de la réouverture du musée Picasso à Paris

La chandelle qu’utilise la chouette,
tandis que le cul et la fesse se désutilisent
se font croquer.

Qui donc bat ses ailes
la nuit alors que dehors
la tempête culbute?

On n’entend plus aucun
soupir, aucun chien
n’aboie. Les chats ont disparu bouffés
par les loups, les ours et les lions.

Une goutte de sang coule
de l’œil du cheval. Je jette
le journal de côté, enlève
mes vêtements sur le tas
et saute.

kaars aars en bil guernica

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s