Malhumanitaire

 

  1. Le barbare est d’abord humain

avant qu’il ne frappe.

Laisse-le frapper la rhubarbe,

l’arbre à caoutchouc

s’il le faut.

Mais pas autrui.

 

Et voilà qu’il frappe

surtout autrui.

Il a la tête au galop,

la tête creusée,

 

venant droit de l’enfer,

où le diable expire

et l’inspire.

 

 

  1. À côté de l’homme, voici le chameau,

au jaune loin de l’eau.

Le bleu les surplombe,

avant de creuser notre tombe

 

dans le sable

du diable.

 

Il n’y a pas que souci

suspendu dans ce cadre-ci.

On n’y sort pas,

on y fait un saut.

peinture sur bout de cuir - Béni Mellal Centre culturel

Publicités