Fugitif

Tu te trompes en trompant

ton conjoint. Tu te trompes

même de porte, alors que c’est la tienne,

elle ne te reconnaît plus.

 

Va-t-en en vadrouille,

haut bois entre les dents,

le long de la route 66.

 

Pour ne pas parler du beau fils,

qui veut crever les yeux du soleil,

provoquer le dragon en l’embrassant

et croit pouvoir espérer.

 

Bientôt, la marge sera pleine,

le trafic y circulera à pied,

tellement les slameurs adorent

tomber en marge.

 

Pour se taire.

 

martin de zwerver

Publicités