L’union européenne sans frontières?

Le libre échange des biens n’est pas toujours évident en Union européenne. Ici, vous avez appris comment je consomme mon café. Il va de soi que le goût de café est prépondérant pour un soi-disant snob. Et voilà qu’il y a plus d’une décennie, j’avais découvert une marque française, en achetant mon café au magasin de nuit: Carte noire,  un café nommé désir. Depuis, j’achetais toujours ce café, jusqu’à ce qu’il soit devenu introuvable. La France l’avait rapatrié!

À l’étranger, là où se trouve notre seconde résidence, je trouve encore ce café noir. Ici, même pas au Carrefour, français par excellence.

Mais je l’ai retrouvé, en dépassant une frontière. En effet, malgré l’union européenne, un paquet de 6 litres d’eau de source de la marque que ma femme préfère, coûte en Belgique 4,75 euros, tandis qu’en France entre 3,75 et 2,75 euros. Nous allons donc l’acheter au magasin qui se contente des 2,75 euros. Et bien, là, j’ai retrouvé ma Carte noire, voire en grains!

Il n’y a plus de contrôle à la frontière, où on n’a toujours pas déconstruit le bâtiment des douanes. Sinon, je me sentirai en contrebande! Je suis donc libre! Mais pourquoi cette différence de prix?

cartenoire-desir2

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s