Qui veut encore des mots?

De peu de mots nous sommes

que personne d’autre ne comprend.

Nous préférons une relation un sur une,

nus en silence, à part que nous haletions.

.

Et personne ne regarde,

même pas d’arbre voire d’ours.

.

Ceux toutefois qui se taisent

et qui se comptent, nous donc,

vous peut-être, ou encore

ceux qui coudent leurs lèvres,

la respiration souffle si fort

que des tomes de livres tombent

.cupido en eros

Ils entrent sans mot dire

la zone la plus éloquente

où Eros fait des ravages

et où une lueur n’est une question que de scintiller.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s