Aucun corps ne s’exalte

1.

Nous nous rendons,

pitoyables ou pas,

aveugles et sourds

de souffrance,

à la souffrance.

.

Nous ne nous rendons plus

compte. Qu’y a-t-il dans cette pièce ?

.

il faudra nous déchirer

ou bien nous délivrer.

.

2.

Le poisson de par son couteau,

fabriqué à son seul effet,

finit par se faire manger.

.

Je ne saurais me faire ranger.

Pour que je puisse encore déranger,

il faudra en partie,

la bonne dose,

me faire trucider,

me faire goûter

par la bonne bouche,

fine gueule gastrique onome.

.

Cette partie se trouvant alors

dans les entrailles bavardes.

neger om te sparenle pied au bord de la piscine

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s