Le premier pas

La mémoire parfois nous éclaire

au point où l’absence

ne fût-ce que de bas non nylon

va de soie.

.

La longue, lente descente de notre tour d’ivoire

aurait-elle commencé?

Ou bien remontons-nous une avant-dernière fois

notre main vers l’ordre supérieur à peine caché

un soir pluvieux d’automne perpétué?

.

La porte d’entrée

de notre tour, de soie ou d’ivoire, peu importe,

reste entr’ouverte.

 

.

(photo de droite: Martin Pulaski)

naakte ivoren toren met zijde ivoren toren pulaski in de herfst

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s