Hollogne, grâce

1. Le verre à moitié rempli,
regarde le lac,
tout comme la bouche,
qui du coup en veut
tout autant.

Ainsi ensemble,
la main au pied,
ils regardent le lac,
l’homme ou est-ce une femme,
et le verre.

Peut-être dans l’ensemble,
un plus grand nombre de verres
tenus par un plus grand nombre de mains,
jettent-ils un regard creux
au lac.

 

2. La nuit a beau porter conseil,
la soirée met la main au verre.

Quoi qu’ils soient nombreux
et rassemblés à le prendre,
regardant sous leurs yeux
et sous leur verre le lac,

il en est question pour l’un,
verre et tenant,
à moitié rempli,
regardant le lac,

en attendant que l’un
soit vidé pour remplir l’autre.

Tine Embrechts-00419daft-punk-tron-650-430

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s