Page Beni Mellal été hiver et autres saisons

« Sans vertige » est sans doute, même si c’est moi-même qui le dis, parmi les meilleurs de mes poèmes. De date récente, il est toutefois réservé au livre bilingue qui devrait paraître au mois d’avril avec des dessins et peintures de William Ploegaert. A suivre

een ploegaert te water

suite:

Sans vertige

Pas trop coincées,
quand même serrées,
les lèvres
semblent s’ennuyer
se fermant charnellement.

Nous n’y regardons pas de si près.

Voyons une impasse
au fond de laquelle
se dresse tout haut une tour
au-dessus de tout.

Ma chute en haut
m’avait amené jusqu’ici.

A présent je me ballade
libre, les lèvres sifflées.

astrotoren

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s