À présent

 

  1. La terre aide à porter

l’eau vers la mer.

Demande-le au vent.

Ou à Émile à Sint-Amands.

 

Lorsque l’eau

s’oppose à la terre,

tirant les lignes de marée haute,

le vent retient son souffle.

 

Qui sait, un jour

cet équilibre prend fin.

La terre s’oppose,

est inondée.

 

  1. Le vent apporte le feu

à l’avant.

 

Les pierres roulent d’un tas,

soupirant.

Voilà l’Apocalypse.

 

Fier comme singe, celui-ci

tombe du rocher en rigolant.

 

 

  1. L’eau pénètre

dans les terres, prenant

son pied, alors

que le vent crie de joie.

 

Les nues s’étendent.

 

Après coup, le vent soupire.

vloedlijn.jpg

sterke wind.jpg

een zuchtje wind.jpg

 

Publicités