Aide humanitaire

 

Tu m’as appris à jouer le piano

sur tes côtes décharnées.

Je préférais jouer avec tes côtés

plutôt qu’avec tes pieds.

 

Après, nous nous sommes bien charnés,

partageant table et lit.

 

Actuellement, il m’est impossible

de voir ou d’écouter le jeu d’un piano

sans que je n’y joue tes côtes.

 

Publicités