Après le défilé

Grand-mère Paloma Blankaert,

il lui faut peu pour

qu’elle marche dans le vivier.

Mais comment?

 

 

À poil et bleue de froid

à force d’avoir attendu.

Les cheveux blancs et le regard fade,

soumis et lourd.

.

Hier encore les flammes

lèchaient le cul de la bouilloire.

.

Elle but son café à petits coups

dans une tasse à tête felée.

.

Grand-mère Paloma Blankaert,

la voilà qui s’en va.

gustave_courbet_baignade vlammen likken de kont van de ketel koffiebonen-kop-en-schotel-40163383

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s