Des couilles et autres andouilles

La position de la lune,

du chien en levrette

ou du loup,

importe fort.

 

En levrette,

aboyer contre la lune,

n’aide à rien.

Il faut que tu sois un loup, hurlant.

 

à la dérive, des poissons volants

captés en plein vol,

nous dépassent.

 

L’expansion m’importe

des poumons et des orteils.

 

Ou encore de l’arbre.

Mes noix ont une queue et une tête.

 

 (illustration de droite grâce à Germain de Meurisse)

photo grâce à Germain de Meurisse loup hurlant

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s