Fruit de mer

 

Pendant longtemps, elle git

non auto-satisfaite sur un banc

dans son parc à huitres,

la combe pleine de poissons.

 

Pendant longtemps, quasi aussi longtemps,

elle le trouva dégueulasse,

la mer, tu sais, et toutes ces algues.

 

Pendant une part de ce temps,

le pêcheur s’assit à côté du parc à huitres,

pêchant avec sa canne et son appât.

Elle le caressa de son regard.

 

Un beau jour, il laissa tomber

son courage de ses deux mains,

ainsi que le reste,

 

il accosta au banc,

brisant sa résistance,

goutant le plaisir et du coup,

 

la pénétra au plus profond,

du jamais vu.

 

Ensuite, commença le reste

du temps où la clameur

se fit taire par les vagues

à moutons roulant

au dessus, en dessous,

remuant sans fin.

 

oester

odalisque noir blanc

noir et blanc pour brun clair

Publicités