Je suis snob

https://www.youtube.com/watch?v=ojY1Sj1-E0Q

Ils existent et ne me demande pas comment ni pourquoi, car je le sais. Il y a à peu près quinze ans, ils existaient à peine. Au départ, il n’y avait pas de magazine, tout juste une rubrique ci et là dans un hebdomadaire ou dans l’édition du week-end d’un journal. Certes pas dans le Canard enchaîné.
Pratiquement personne ne lit ces rubriques, sauf les snobs.

La génération d’après-guerre, dite bébé boum, ayant une vision du monde libertaire mais aussi parfois de gauche, avait encore grandi sous l’œil tout voyant de dieu.
La génération suivante ne connaît ni dieu ni maître, incarnant l’idéal de la génération précédente. Pour elle, dieu a été remplacé par le marketing (voir: fossoyeurs). Pour elle, il importe d’être au courant de la mode, voire d’avoir un style de vie approprié. Pour elle, ils existent, les magazines de style de vie.
Ils ne sont point utiles, voilà leur charme. Le lecteur n’y apprend rien.

J’y ai appris – j’avoue, j’en ai lu un une fois – que ma femme et moi sommes des snobs. J’aurais vécu mieux si je ne le savais pas. Un de nos secrets de cuisine a été violé.
D’accord, je ne devrais donc même pas en parler mais il est trop tard. Pendant longtemps j’ai su garder le silence. Mais maintenant j’en parle, façon d’écrire. Un magazine de style de vie, fort probablement le supplément du Monde samedi – dimanche, avait classifié les buveurs de café. Dis-nous comment tu bois ton café et je te dirai qui tu es. Je m’attendais à ce que nous soyons des fins connaisseurs. En fait, nous achetons notre café en grains, non moulu. Nous le moudrons nous-mêmes et gardons le café au frigo. Nous disposons à cet effet d’un moulin à café – électrique, pour tout dire. Et puis, il est vrai, nous préférons notre café corsé, voire très corsé.
Fin connaisseur? Non! Nous sommes des snobs! Voilà notre catégorie selon le magazine. Ma femme a reconnu que j’ai du talent pour chercher une bonne voiture, en occasion bien sûr. Fin connaisseur de l’automobile. D’accord. Mais snob de la bagnole? Non!
Quand je fumais encore la pipe, je fumais toujours un tabac – danois! – qui ne met pas la langue en feu. Suis-je snob?

Lorsque nous invitons des gens à boire le café chez nous, très souvent on nous demande la marque de notre café. Quand je la dévoile, ils sont souvent déçus. Ensuite, il y en a qui achètent un tel café mais ils se plaignent de ne pas aboutir au même résultat. Tant pis. Je ne peux pas les initier tous au processus d’une bonne tasse de café.

Ah, les magazines de style de vie! À la poubelle! Je vis. Sans doute dans un certain style. Dont je me fiche pas mal, sauf que c’est l’œuvre commune de ma femme et moi. Nous l’avons développé et nous ne souhaitons point le présenter dans un magazine. Il nous suffit largement d’avoir deux ou trois imitateurs au niveau de la décoration et nul au niveau café.

celui-ce s'appele même roméo

celui-ce s’appele même roméo

land-rover-discovery-p0001697

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s