Révérence tirée au chapeau

J’aurais tant voulu

mettre mes deux pieds d’oiseau

sur un fil.

 

Souvent, je porte un chapeau

ou une casquette.

C’est l’âge.

 

Nous ne nous sommes jamais courbés,

sauf paur tirer notre révérence au chapeau.

Souvent nous nous sommes cassés.

Dans nos fissures passait la lumière.

 

J’ai changé mon blouson en cuir noir

pour un bleu.

Je n’ai pas d’imper.

Je le laisse à cet autre

avec son épouse à personne.

 

Cette nuit, la dernière épouse

de Leonard Cohen est passée le voir

et l’a emmené pour du bon.

Publicités